Zoom sur la French Cold Wave, la grande tendance de la rentrée électro 2014


Cette rentrée 2014 a été marquée par le grand retour de l’électro Cold Wave et d’une recrudescence d’artistes choisissant le français comme langue d’expression.


En fin août, après 5 ans d’absence, Koudlam a fait son grand retour avec Benidorm Dream, un album qui met en scène un univers apocalyptique, une vision bien pessimiste du futur vers lequel la société actuelle se dirige (ou se trouve déjà). Son électro marque le retour de la Cold Wave, une électro froide accompagnée de textes mélancoliques, qui rappelle la Dark Wave des année des 70’s et des groupes comme The Cure et Joy Division. La Cold Wave date des années 1970 et est initié principalement par le groupe allemand Kraftwerk qui a grandement contribué au développement des musiques électroniques.
Kraftwerk a commmencé par faire du Krautrock, une musique rock expérimentale, puis a dérivé sur un autre style, très avant-gardiste pour l’époque. C’est en s’inspirant de l’industrialisation et de la bétonisation de la région de la Rhénanie que le groupe s’est lancé dans les musiques électroniques : les sons répétitifs des machines industrielles ont servi de base à leurs créations et à leur concept car par leur musique, ils cherchent à dénoncer la transformation de la société en un géant métallique froid et assourdissant. Ils ont transformé la laideur de l’industrialisation en un art rythmique, entêtant et dansant.
Pour cette rentrée 2014, Koudlam se pose donc en chef de fil du retour de la Cold Wave en reprenant le concept kraftwerkien des musiques électroniques : dans Benidorm Dream, il raconte l’industrialisation et la bétonisation de la ville où il vit actuellement, Benidorm au Mexique ; il retransmet la froideur du béton dans son électro Cold Wave, qui est aussi portée par les paroles mélancoliques d’un homme désabusé, lassé de son quotidien.

Les lieux géographiques sont des facteurs de création : la Rhénanie pour Kraftwerk et Benidorm pour Koudlam ; cette théorie se maintient avec Paris,  le nouvel album de Sydney Valette qui lui, remet en question la beauté de Paris en soulignant son quotidien plat et la froideur d’une ville où l’on s’enlise.On retrouve dans la Cold Wave l’esthétique romantique par cette mélancolie, par cette prise de recul par rapport au monde qui nous entour et cette volonté d’évasion. On pourrait même évoquer l’esthétique du Décadentisme par ce rejet de la société, l’enfermement dans un décor fait de pierreries froides et la préférence pour l’artificialité.

Sydney Valette signe aussi la deuxième tendance de la rentrée 2014 : l’électro en français, mais surtout, la French Cold Wave. Se joint à lui le groupe Grand Blanc qui nous livre une French Cold Wave intense, avec des paroles mélancoliques de personnes toutes aussi désabusées. Le morceau « Samedi la nuit » est lui inspiré de la ville de Metz, de sa grande cathédrale, des froids des vents d’Est et de sa grisaille.

Le groupe Bagarre s’éloigne peut-être un peu de la Cold Wave pour soumettre une musique dansante qui instaure d’emblée une atmosphère inquiétante avec leur morceau « Mourir au Club » qui dépeint des plaisirs festifs mortifères :

Le groupe Blind Digital Citizen qui vient de sortir leur nouvel Ep se rapproche de la Cold Wave, on perçoit une certaine froideur dans leur techno et comme Koudlam, une ambiance apocalyptique, le morceau « Ravi » est sombre, il faut se presser de vivre car la fin est proche, le ravin et le précipice nous guettent.
Pour terminer, on se refait un « ancien » de la French Cold Wave, les bruxellois Petit Tambour, qui se sont reconvertis à la Pop (mais une pop tout de même teintée de Cold Wave) ; on écoute « Dis-moi » :

13 réflexions sur “Zoom sur la French Cold Wave, la grande tendance de la rentrée électro 2014

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s