Et les Belges dans tout ça ? Qu’est-ce qu’ils disent ? 1ère partie


Pour cette semaine, on vous a concocté une sélection belge très aérienne, toute en chanson, pop et folk : les scènes musicales francophones belges actuelles sauront vous transporter dans leur univers par leurs douces mélodies. On commence par Le Colisée et Nicolas Michaux.


En faisant des recherches, la rédac est tombée sur un article de focus.levif.be qui reprend le coup de gueule du FACIR (Fédération des Auteurs, Compositeurs et Interprètes Réunis) qui s’insurge contre le manque de créations belges et de soutien de la part des politiques :

 Notre constat est alarmant. L’extraordinaire réussite de quelques artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles ne doit pas masquer que notre « marché intérieur » est, culturellement parlant, l’un des plus petits et des plus « colonisés » du monde. La Belgique francophone importe plus de 95% de ses livres, ses films et ses musiques. Nous écoutons vingt fois moins nos propres artistes que les Américains et les Japonais, dix fois moins que les Français, les Italiens et les Suédois… et six fois moins que les Belges néerlandophones !

C’est donc parti pour une petite incursions dans l’univers musical francophone de la Belgique !On va commencer la découverte par un jeune artiste qui nous a été recommandé par Vendôme dans son interview : Le Colisée. On se mate un live des débuts de Le Colisée en session acoustique avec Bruxelle Ma Belle au Musée Wiertz.

 

Derrière Le Colisée se cache David Nzeyimana, un jeune artiste étudiant en philo d’une vingtaine d’années. Le Colisée s’est déjà fait pas mal remarqué en Belgique : en 2013, il a remporté le concours « Du F. dans le texte« , un concours belge organisé par le Conseil de la Musique dont la finale se joue au Botanique, haut lieu culturel bruxellois.

Le morceau « Vie Éternelle » fait partie de son dernier Ep, sorti en février dernier. La musique de Le Colisée est envoûtante à souhait : sa musique légère et aérienne a le don de transporter dans des ailleurs, autant que les musiques psychédéliques, d’ailleurs Le Colisée est influencé par la musique des 70’s et par, entre autres, Animal Collective, comme on peut le lire dans Beatchronic.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Aux premiers abords, nous n’étions pas complètement emballés par la chanson de Nicolas Michaux.  Encore quelques a priori vis à vis de la Chanson. Et puis nous sommes allés voir ce qu’il nous proposait visuellement, et là, on peut vous dire qu’on n’a pas été déçu !

 

On sort les chemises trop grandes, trop colorées et rentrées dans le jean à la mode des années 90, on fait péter le synthé, la boule à facettes, les instruments magiques qui apparaissent tout seul, on prend un air complètement blasé, on se dandine nonchalamment et on chante avec une voix un peu trop aiguë. Ah oui, et, on ne sait pas trop pourquoi, on sous-titre tout ça en italien. Ça donne la meilleure vidéo du moment.

 

Nicolas Michaux, c’est en fait le chanteur du groupe belge Eté 67 qui a connu un grand succès au milieu des années 2000. Après une jeunesse Pop-Rock, Nicolas Michaux s’essaye à la Chanson et à la Folk. Entre rythmes entraînants et paroles mélancoliques, ses deux premiers morceaux promettent un grand album. Ses morceaux ne sont pas passés inaperçus : Nicolas Michaux fait partie des sélectionnés aux Inouïs du Printemps de Bourges et jouera aussi aux Nuits Botaniques de Bruxelles. Une longue route l’attend !

 

3 réflexions sur “Et les Belges dans tout ça ? Qu’est-ce qu’ils disent ? 1ère partie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s