Pépite : entrevue avec un duo très éclectique !


Pépite a ravi nos tympans de leur chanson française expérimentale et psychédélique, un hybride qui renouvelle le genre. Dans cette entrevue, le jeune duo nous parle de Lio, de Tame Impala et de Bruce Spingsteen : ça c’est de l’éclectisme !


  • Bonjour Pépite, je vous remercie d’avoir accepté cette petite entrevue. Votre univers nous a totalement conquis ! Pourriez-vous vous présenter rapidement pour commencer ? D’où venez-vous ? Depuis combien de temps Pépite existe-il ?

Thomas : Le groupe Pépite est composé de Edouard et moi-même. Nous venons de Paris plus précisément de sa proche banlieue, dans le sud de la ville. Nous jouons ensemble depuis 4 ans mais le projet Pépite existe depuis Avril 2015.

Edouard : Le projet est né d’un changement d’habitude en fait. D’une nouvelle manière d’écrire, de nouveaux instruments, de nouvelles productions.

  • Votre musique est très mélancolique, les adieux et les départs sont très présents : qu’est-ce qui vous a poussé à écrire sur cette thématique ?

Thomas: J’ai écrit la plupart de ces chansons pour une fille qui est justement partie, mais il n’y a pas que ça, l’idée de départ et de la fin de quelque chose est assez obsédante chez moi quand j’écris.

  • A l’écoute de votre musique, on a l’impression de plonger dans les années 80, le morceau instrumental « Coupe Davis » ou encore « Dernier Voyage » auraient pu être le slow de La Boum : est-ce que cette époque vous inspire particulièrement ?

Thomas : Oui cela nous inspire, mais aussi la musique française des années 70. Lavilliers, ou Christophe par exemple sont des artistes qui nous ont beaucoup inspirés je pense.

Edouard : En vrai, je suis assez fan du slow de La Boum mais ce n’est pas vraiment une influence directe en effet. Des années 80, je suis plus Lio que Richard Sanderson.

  • Comment décririez-vous votre musique ?

Thomas : C’est assez difficile à décrire pour moi, car elle est faite de plein de mélanges. Il y a un côté expérimental et psychédélique mais on s’efforce de garder des chansons claires et précises.

Edouard : Des bateaux remplis d’amour qui voyagent entre naufrages et ciel bleu.

  • Quand on écoute votre musique, on sent une affiliation au groupe Téléphone lorsqu’il chante « La Bombe humaine » par exemple : Téléphone fait-il partie de vos influences ? Pouvez-vous nous parler de vos influences musicales ?

Thomas : Pour dire vrai, je n’avais jamais pensé à cela, je ne pense pas que Téléphone soit une véritable influence pour nous, même si j’aime beaucoup leur premier album qui a une énergie incroyable. En ce qui concerne les influences, il y a beaucoup de choses qui nous ont marqués je pense, comme je disais plus haut certains chanteurs français, mais aussi la musique Anglo-saxonne comme le groupe Beach House par exemple ou Tame Impala. Mais on a plein d’autres influence comme le Hip-Hop ou le Dub.

Edouard : C’est pas la première fois qu’on me fait la réflexion. C’est marrant de voir que les gens peuvent nous comparer à des choses que l’on écoute peu en fait. Niveau influences, on aime beaucoup les expérimentations de production et les chansons simples et efficaces.

  • Pouvez-vous nous parler de la vidéo réalisée pour « Les Bateaux » ?

Thomas : Ah ! Cette vidéo est un peu un secret. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’elle a été tournée en France cet été, et que c’est Baptiste le frère d’Edouard qui l’a réalisé.

Edouard : Big up mon frère.

  • Qu’écoutez-vous en ce moment ?

Thomas : Alors justement Edouard se moquait de moi à ce sujet, il y a avait PNL, Lavilliers et Bruce Springsteen dans ma playlist !

Edouard : J’aime beaucoup les nouveaux délires de Connan Mockasin avec Devonte Hynes ou bien son featuring avec Kirin j Callian. Et puis j’écoute pas mal Jacques Dutronc et FUZZ en ce moment.

  • Avez-vous des musiques francographées à recommander ?

Edouard : « Jette-là » de Larry Grécot / « Sous la lune » de Cléa Vincent / « Kalachnikov Love » de Alpha Blondy

  • Quels sont vos projets ? Un Ep ? Des concerts ?

Thomas : Oui nous avons pour projet de sortir notre premier EP, et d’enchainer les concerts rapidement, nous avons fait notre premier concert aux Trois Baudets il y a 15 jours.

Edouard: On vient de sortir un nouveau morceau cette semaine qui s’appelle « La vie douce », il y en aura d’autres bientôt et de nouveaux clips et puis quelques surprises …


Leur Facebook & Soundcloud


 

Publicités

7 réflexions sur “Pépite : entrevue avec un duo très éclectique !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s