Dispi Distag Records - Scenes Francophones

DISPI, la compil’ synth-wave de DISTAG RECORDS


Dispi, la nouvelle compilation de synth-punk / synth-pop / synth-wave du label rennais Distag Records. Rencontre avec son créateur, Gildas (de l’émission Chaod-Ferdi).


  • Salut Gildas, peux-tu te présenter rapidement ?

Pendant plusieurs années j’ai animé une émission en gallo (Chaod-Ferdi) axée sur la scène post-punk et minimal-synth.
La création du label Distag s’inscrit dans une continuité de cette activité radiophonique. En m’investissant dans le label je prolonge un travail de mise en valeur de projets musicaux qui me tiennent à cœur. En cela c’est une étape supplémentaire dans l’assouvissement de ma passion.
Je suis par ailleurs investi musicalement dans un projet qui s’appelle Cripure, clin d’oeil au personnage de l’écrivain Louis Guilloux.

  • Peux-tu nous parler de Distag Records ?

J’ai créé ce micro-label en février 2016 et je le gère seul. Le programme est contenu dans le nom : Distag est un mot breton qui signifie « détaché, indépendant ».
Pour l’instant l’intégralité des productions est sur une ligne francophone, orientée vers des musiques froides et principalement électroniques dans un style synth-wave, synth-pop, synth-punk… Jusqu’à ce jour, les productions du label se font toutes au format cassette.

Voilà pour la ligne actuelle qui peut évoluer en fonction des coups de cœur et des envies. L’année 2017 s’annonce d’ors et déjà riche en projets. Au passage, Distag Records sera présent au prochain Spring Rec à Rennes (25, 26 mars) et y proposera un mini-concert avec Mode in Gliany.

  • Cool pochette ! Qui a fait l’illustration ?

C’est Anne Loeve, artiste normande, qui a réalisé ce superbe visuel qui colle de manière impeccable avec l’esprit général de la sélection musicale. Il s’agit bien d’une plongée en eau froide, ou d’une partie de pêche en eau sale… Allez donc jeter un œil aux multiples talents d’Anne : anneloeve.fr

  • Chansons d’espoir, c’est ironique, non ? « Le prof de Français » d’Archet cassé est franchement glauque !

Ironique? Ah ah, oui totalement! Dispi signifie « désespoir » en langue bretonne… Le sous-titre est donc en effet à prendre au troisième degré. La tonalité des chansons présentes sur la compile n’est pas franchement des plus optimistes. Si espoir il y a, il est bien fragile et l’optimisme est lucide. De là à voir la vie en rose et noir…

  • Comment choisis-tu les artistes de la compilation ?

Pour établir la sélection de la compilation je me suis fixé des critères qui peuvent se résumer à ces adjectifs : francophone, intimiste, minimaliste, désabusé, décalé. A partir de là, je suis parti en quête d’artistes réunissant un maximum de ces critères. La mission est remplie je pense. En tout cas je suis heureux d’être parvenu à réunir ces formations musicales autour de ce projet de longue haleine.

  • Il n’y a pas beaucoup de femmes sur cette compile, est-ce difficile de trouver des femmes qui font de la cold wave / minimale synth ?

Excellente remarque. J’ai fait tout mon possible pour pouvoir proposer au maximum du chant féminin. Mais en effet, il n’a pas été facile de trouver des projets féminins qui collaient avec les critères de la compile. Honneur donc à Bip3 et Couteau Latex !

  • D’où te vient cet engouement pour le francophone ?

C’est une histoire qui remonte à l’enfance et je n’ai eu de cesse d’approfondir la chanson et la littérature via ce biais. Le dénigrement de certains groupes pour le chant en français au profit de l’anglais ne cessera jamais de me faire sourire ou de m’attrister… Ce débat est récurent mais il faut bien comprendre que la démarche et les enjeux ne sont pas les mêmes. Je pense que la prise de risque est plus importante lorsque l’on chante en français.
Je suis partisan d’une ligne qui pourrait se définir ainsi : penser global, chanter local.

  • Comment enrichis-tu ta collection de musiques cold wave en français ?

Principalement via des recherches internautiques. Les plateformes musicales participatives permettent de découvrir de nouveaux projets et parfois d’avoir de très bonnes surprises en découvrant des pépites.

  • Quels sont tes prochains projets ?

Là sur le feu il y a la sortie du deuxième album de Cripure qui est prévue pour la fin du mois et puis d’autres productions sont en cours mais chaque chose en son temps!

  • Si tu devais recommander 3 artistes chantant en français ce serait…?

Très difficile de faire un choix!
Je recommande le travail de Pascal Bouaziz avec son groupe Mendelson que j’adore depuis son premier album sorti il y a tout juste vingt ans. C’est un véritable diamant noir de la chanson française. Son triple album est à se flinguer.
Dans les chanteurs morts au chant d’honneur : l’incontournable Bashung qui m’accompagne depuis ado.
Et puis dans la catégorie helvète fondateur : Stéphane Blok, chanteur suisse atypique dont je recommande l’album Lobotome.


Facebook & Bandcamp de Distag Records


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s