Segolene Favre Cooper - MaMA festival 2018 ©FRAMEpictures - Soubresaut

SEGOLENE FAVRE COOPER, programmatrice au MAMA FESTIVAL


Ségolène Favre Cooper, programmatrice du MaMA festival, nous parle de son métier, de la place des femmes dans l’industrie de la musique, entre autres.


Segolene Favre Cooper - MaMA festival 2018 ©FRAMEpictures - Soubresaut
Segolene Favre Cooper ©FRAMEpictures
  • Pour toi, en quelques phrases, c’est quoi le MaMA ?

3 jours de concerts côté festival (soir) et de rencontres professionnelles internationales côté convention (journée), au cœur de Pigalle et Montmartre.

3 journées qui rassemblent toute la filière musicale d’ici et d’ailleurs et dans sa diversité : Français et internationaux, indépendants et majors du disque, producteurs de spectacles, salles de spectacles et festivals, sociétés civiles et organismes professionnels, managers et éditeurs de musique, startups et créateurs de contenu numérique, collectivités territoriales et syndicats, médias… et, évidemment, artistes.

3 soirs qui rassemblent le public et la filière autour d’artistes connus, inconnus ou en devenir, de toute origine et de tout genre… Et de la fête, bien sûr !

  • Qu’est ce qui distingue le MaMA Festival d’un autre ?

MaMA Festival transforme Pigalle en un festival urbain géant ! Je crois que nous sommes le seul festival français à proposer un festival de 120 concerts en 3 soirs, en salles de tailles très différentes, et surtout avec un seul pass qui permet d’accéder à l’ensemble des lieux !

  • Depuis combien de temps travailles-tu pour le MaMA ?

Depuis la 1re édition à Paris, soit 2010. C’est passé très vite tant l’évènement a évolué et s’est étoffé !

  • Quelle est votre ligne artistique ?

La curiosité et l’éclectisme !

  • Avez vous des impératifs au niveau de la programmation ? Des partenariats imposant tel artiste, ou autres.

Étant un Festival qui présente des artistes en lien avec les professionnels de la musique, oui, bien sûr nous avons des impératifs de programmation ! À travers des collaborations avec des bureaux d’exports étrangers, des producteurs lors de soirées dédiées.

Par exemple, cette année, est organisé un focus sur le Japon avec la plus grosse association d’éditeurs japonnais et leur organisme dédié à l’export. En plus de la délégation japonaise qui sera présente pendant les 3 jours de l’évènement, nous présentons des artistes japonais durant le festival, qui ont été choisis parmi leurs propositions.

Ou encore lorsque l’on accueille le festival belgeo-montpelliérain I Love Techno : la programmation de la soirée est faite en collaboration avec eux et il est évident que les artistes programmés sont des artistes « I Love Techno », soit ayant déjà joué lors du festival (comme l’Allemand Boris Brejcha), soit y jouant lors de la prochaine édition qui aura lieu le 15 décembre prochain (comme Arnaud Rebotini).

Et pour la première année, la SCPP (l’un des 2 syndicats français des producteurs discographiques) fait une opération spéciale pendant les 3 jours de l’évènement au Bus Palladium où ce sont ses membres qui ont choisis les artistes qui s’y produiront.

  • Hors cette programmation, avez vous des artistes chantant en français à recommander ?

Je pense forcément à Angèle, Eddy de Pretto, Clara Luciani, Hamza, L’Or du Commun, Biffty, Safia Nolin…. Artistes que nous avons tous accueillis l’année dernière d’ailleurs !

  • Le quotidien d’une programmatrice, c’est quoi ?

Si je ne m’occupais que de la programmation…. Comme nous sommes une petite équipe, la plupart d’entre nous ont plusieurs casquettes sur l’évènement !

La programmation, c’est beaucoup d’écoutes, de veille, de concerts et de déplacements, de réseautage, de rendez-vous, de mails et de coups de fils… Heureusement, nous travaillons avec un comité de programmation composé de 4 personnes, moi incluse. Donc même si cela implique de la coordination, leur collaboration allège considérablement la charge de travail, et surtout enrichit, ouvre et rend plus pertinent l’ensemble de la programmation.

  • C’est assez rare dans le monde de la musique des femmes à la programmation, as-tu un mot à dire à ce sujet ? Trouves-tu que le milieu professionnel s’ouvre davantage aux femmes, notamment au niveau des postes « à pouvoir », soit de programmation et de direction ?

Que ça le sera de moins en moins, c’est sûr. Il y a déjà des femmes dans ce rôle et pas des moindres ! Je pense par exemple au festival Les Vieilles Charrues qui a 2 personnes à la tête de sa programmation dont 1 femme, ou encore au festival Les 3 éléphants et la salle 6 par 4 à Laval dont la prog est aussi assurée par une femme.

Le point positif est que les mentalités évoluent. Le changement, ne serait-ce que depuis 5 ans, commence à être notable à ce niveau-là puisqu’on a vu arriver des femmes à la tête de labels (LaBrea Music, par exemple), de sociétés du spectacles (la direction de Caramba Spectacles, de Play Two, ou encore du Zénith de Paris), de départements de sociétés. Elles rejoignent ces femmes qui étaient, il y a quelques années encore, des exceptions à la règle, mais qui ont indéniablement contribuer à l’évolution des mentalités à la tête de sociétés comme Warner Chappell par exemple. Et puis les femmes s’organisent et s’entre-aident, parce qu’il s’agit d’avancer et de ne pas être dans l’attentisme, sans quoi rien ne bouge.

Mais surtout la parité ne concerne pas que la prog ou le music business ! En France en tout cas, on le constate presque partout, la parité est encore loin sur les postes à responsabilités, et ce n’est pas comme si on pouvait compter sur tous les élus pour l’exemplarité en la matière 😉


Site du MaMA festival


Une réflexion sur “SEGOLENE FAVRE COOPER, programmatrice au MAMA FESTIVAL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s