PÉPITE à La Cigale


Pépite était à La Cigale mardi dernier. Tout devant, on en a pas perdu une seconde !


Quelle entrée !

C’est un homme et sa trompette qui imposent le silence à la salle comble. Dans le noir, un spot l’éclairant, la trompette branchée sur une console livre sons organique et électronique pour un effet des plus emphatiques. On se dit : « Classe ! »

Tous en chœur

Puis le duo apparaît et chante une de leurs toutes premières chansons, « Les Bateaux ». La voix d’Édouard – dit Eddy – résonne. Cette voix, si reconnaissable, de même que cette manière si particulière de chanter, de prononcer les mots, d’allonger certaines voyelles. Pendant que Thomas fait vibrer sa guitare avec fougue. Et au public de chanter à l’unisson les 8 chansons des 2 EP que l’on connaît par cœur.

L’invité surprise

On repère en coulisses Benoît de Grand Blanc, sans doute venu voir les copains. Non, il est venu chanter et jouer de la guitare avec eux, sur un titre composé à deux, avec Eddy. La scène pop en français dans le texte se réunit pour notre plus grand plaisir.

À leur rythme

On regrette un peu la courte durée de la performance : 1 heure, pas plus. Eddy s’en excuse un peu d’ailleurs : « On n’a pas beaucoup de chanson alors on va les faire durer ! » Et pour cause, seulement deux EP en 3 ans. L’album est à venir. C’est pour cela qu’on les aime, au final. Pour leur carpe diem, leurs éternelles chemises à fleurs. Malgré la signature avec un label – et pas des moindres, Microqlima, mené d’une main de fer par Antoine Bisou comme la mentionné sur scène Eddy, qui a conduit à la gloire L’Impératrice, pour ne citer qu’eux – et donc, malgré la signature avec une toute nouvelle machine à succès qui sait surfer sur la vague du cool, le duo est resté fidèle à lui-même, ils n’ont pas cédé à la pression de la surproduction pour la surmédiatisation. Ils prennent le temps nécessaire pour mener à bien leurs projets. Trois ans, s’il le faut.

Nostalgie

Nous, on attend patiemment. On les avait découverts en novembre 2015 sur Soundcloud avec les chansons « Les bateaux » et « Dernier voyage ». Coup de cœur immédiat, on s’était précipité pour leur demander une entrevue. Depuis, on les suit, de près ou de loin : la sortie du premier EP, Les bateaux et la signature avec Microqlima, la sortie du 2e, leur concert à We Love Green en 2017, très tôt à 15 h, puis on les voit remplir, à ras bord, la si belle salle de La Cigale, avec émotion.


Photos ©Abi Friard


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s