Aquaserge au Point éphémère 2018 © Abi Friard-Soubresaut

AQUASERGE au Point éphémère


Aquaserge et ses sept musiciens ont envahi la petite scène du Point éphémère le vendredi 26 octobre : on y était et on raconte.


Aquaserge, c’est un ensemble d’excellents musiciens (guitare, basse, batterie, claviers, clarinette, saxophone…)  qui font, disons, de la pop expérimentale, du rock jazzy, des chansons psychédéliques ; on ne sait pas trop comment en parler et ce n’est pas très grave de ne pas catégoriser, l’important c’est que leur musique est captivante, inattendue : le public est toujours surpris, on reste attentif·ve·s aux changements des rythmes.

Aquaserge au Point éphémère 2018 © Abi Friard-SoubresautDans tous nos articles sur Aquaserge, nos regards sont tournés vers Julien Gasc dont on ne s’est jamais vraiment remis·e·s de son album Cerf, biche, faon. Concentrons-nous sur Benjamin Glibert, le co-fondateur du groupe avec ledit Julien et l’autre Julien – Barbagallo cette fois. Benjamin est au centre de la scène, guitare en mains. Souvent, il nous tourne le dos, formant ainsi un cercle pour jouer pépouze avec ses compatriotes musiciens. On voit leur plaisir de jouer : on n’assiste pas à une représentation, mais à boeuf entre potes ; on suit les regards entre les musiciens, les petits signes de têtes. C’est fascinant.

Puis vient la chanson « C’est pas tout mais » qui fait naître moult réflexions : cette chanson rappelle ce que disait un prof en fac de Lettres : les Français ont la capacité de faire des phrases, parfois de plus d’une dizaine de mots, sans que cela ne veuille dire quoi que ce soit mais qui pourtant ait du sens, du style Oui enfin bon, bref, voilà quoi !

Ce concert, c’était aussi, et enfin, l’occasion d’écouter leur dernier album sorti en avril dernier, Déjà-vous ?, un enregistrement live qui sonne nettement plus rock que leurs précédents albums.

On suspecte qu’Aquaserge soit une secte, que leurs concerts soient des recrutements : j’en veux pour preuves leurs tenues de scènes, leur musique envoûtante et le langage codé qu’ils ont entre eux (leur signe de ralliement est le chiffre 3 signifié de la main avec le pouce, l’index et le majeur). Boutade, bien sûr ; on adhère, tout de même, de suite !


Photos ©Abi Friard


Site d’Aquaserge


Une réflexion sur “AQUASERGE au Point éphémère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s