Musique sorciere Meri Franco Lao - Soubresaut

MUSIQUE SORCIÈRE de MERI FRANCO LAO


Musique sorcière est un essai sur la place des femmes dans la musique, une vaste question ! Un livre passionnant à lire chez les éditions des femmes.


Musique sorciere Meri Franco Lao - SoubresautIl est demandé à Meri Franco Lao de faire la musique d’un spectacle sur les sorcières. Pour ne pas tomber dans les clichés, la musicologue italienne se documente sur la représentation des femmes en tant que sorcières et dans la musique, à partir de l’Antiquité. Un essai formidablement bien mené, complet, qui analyse le rôle des femmes dans la musique, la place qui leur est accordée, ce qui leur est interdit…

D’après ces études (vers 1978, date de sortie de l’ouvrage), l’exercice « d’analyser la musique avec un filtre interprétatif féminin » n’avait pas encore été fait. Et cette recherche la mène à une conclusion très forte pour sa composition : « le choix d’un silence médité, mérité, rigoureux, d’un sabat muet et immobile, afin de stigmatiser le meurtre des sons et des gestes de femmes. »

Alors, puisque les femmes ne pouvaient jouer de tel ou tel instrument, et bien dans le spectacle sur les sorcières, elles useront de leur corps ; puisque ce sont les religieux qui ont brûlé les « païennes », une musique savante est de mise : la science contre la spiritualité. C’est en se ce sens que Meri Franco Lao, après ses recherches, choisit de composer la musique du spectacle et de donner des consignes sur le chant et les chorégraphies.

Jouer de la grosse caisse n’est pas considéré comme féminin, pas plus que la trompette ni, d’une manière générale, d’aucun instrument des fanfares militaires, soit à cause des connotations guerrières de leurs sons, soit parce qu’on peut supposer que les femmes n’ont pas assez de force pour les transporter.

 

Musique sorcière, Meri Franco Lao, éditions des femmes, 1978

Ce livre, malheureusement, résonne encore aujourd’hui : la musique reste un monde d’hommes dans lequel il est difficile pour les femmes de se faire une place hors des clichés qui leur ont été imposés, soit la pop et la chanson. Une femme avec une basse, à la batterie ou avec une guitare électrique n’est pas encore admis pour tous (musiciens, amateurs, critiques, labels…) ; les DJ se comptent sur les doigts de la main. Cela bouge, notamment avec des initiatives comme Les Femmes s’en mêlent (festival et tournée de musiciennes), mais pas assez : il suffit d’ouvrir un magazine de musique pour s’en rendre compte : la parité n’y est pas, ni dans le contenu, ni dans les rédacteurs ou les photographes.

Petit mot sur les éditions des femmes

Cette maison d’édition a été créée en 1973 par Antoinette Fouque, quelques années après avoir cofondé le Mouvement de Libération des Femmes en France. Cette démarche visait à faire avancer le mouvement sous une autre forme, à donner une voix supplémentaire aux femmes. Un an après, une librairie est née à Paris afin de mettre en vitrine les livres de la maison et les écrits de femmes éditées par d’autres.

Ce livre a été trouvé en furetant dans le rayon des éditions des femmes à l’Espace des femmes, la librairie de la maison située au 35 rue Jacob à Paris.


Site des éditions des femmes


 

Une réflexion sur “MUSIQUE SORCIÈRE de MERI FRANCO LAO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s