Public ©Remy Chanteloup @Musiques Volantes 22 - Novembre 2017

MUSIQUES VOLANTES 22 – Psyché avant tout


Musiques Volantes, c’est un festival odacieux à Metz de découvertes, avec une des programmations les plus intéressantes de France. Un endroit de rencontres et de danse dans la magnifique chapelle des Trinitaires et son caveau, l’une et l’autre se rejoignant par une cour habillée des projections d’A-li-ce & Swub.


On avait halluciné par la qualité de la prog deux ans auparavant lorsque l’on y avait été (Cf Musiques Volantes 20). On s’y était rendu pour une entrevue avec le génial groupe québécois de rock psyché Chocolat, on était ressorti avec des étoiles dans les yeux et plein de nouveaux artistes à faire découvrir.

La qualité de la prog se note aussi par sa dimension internationale : des artistes venant du Japon, de Kinshasa, du Québec, de France, d’Angleterre et d’Afrique du Sud ont joué ce week-end.

Cette année aura été très électro (aucun groupe ou artiste sans ses machines, sampler, boîtes à rythmes, claviers korg et autres), très dansant, psyché (à la mode en ce moment) et envoûtant. Et comme il y a deux ans, on ne saurait nommer son concert préféré tant tout était de qualité, intriguant, hypnotisant. On a quand même des favoris.

James Holden & The Animal Spirits tape dans le grandiose. Lui aux machines et les Animal Spirits aux claviers, au saxophone, à la création vidéo en directe, à la batterie, à la clarinette. On reconnaît le génialissime Étienne Jaumet au sax, l’homme de plein de projets (Married Monk, Zombie Zombie…). Le tout pour un ensemble jazzy, psychédélique, transcendant.

Rubin Steiner qui ne se voyait plus DJ après 30 ans a eu raison de persévérer et de nous offrir un des live les plus hypnotisants et interpelants. Accompagné d’une vidéo évoquant la musique et le son dans l’espace, le set nous a captivés.

Essaie Pas, le duo québécois, a brillamment assuré la dose synth-pop dans un spoken-word en français dans le texte.

La Mverte, sa moustache, sa voix grave et son électro post-punk et krautrock.

Spoek Mathambo ses percussions et l’énergie communicative de la chanteuse. Un mix de hip-hop, house et folk sud africaine : de quoi ne jamais s’arrêter de danser.

Kokoko ! Le super groupe originaire de Kinshasa et leurs instruments faits maison à base de bouteilles pour les percussions, de boîtes de lait en poudre pour la basse et autres assurent une afro-électro en lingala et français. Tous en combi jaune à la Walter White. L’homme aux machines plutôt en mode Steve Zissou. Un chanteur à la voix surpuissante, une énergie sans fin et un charisme absolu.

Up-Tight, trio japonnais de rock psyché. Veste de cuir et lunette noir. Une puissance de frappe à la batterie à dégommer les tympans. Des morceaux de 15 min. Un chanteur habité. Envoûtant.

Tg Gondard et ses chansons-électro intenses.

Trophée du meilleur danseur au mec à oualpé qui s’est invité sur scène avec Rubin Steiner. Par ici la vidéo. C’est toujours drôle.

 


Photos ©Camille Mehareche & ©Rémy Chanteloup


Site & Facebook des Musiques Volantes


Publicités

2 réflexions sur “MUSIQUES VOLANTES 22 – Psyché avant tout

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s